Poster un commentaire

L’actu du mois_Mars 2012

Nouvelles de notre association

Nous avons tenu en février notre assemblée générale. Ce fut l’occasion pour nous de tirer le bilan des activités 2011, le bilan comptable et de présenter les grandes lignes de nos projets pour 2012.

Le bilan de nos activités 2011 a été présenté dans notre dernière newsletter ; quant au bilan comptable, il est tout juste équilibré. Si nous voulons développer nos activités, nous devons accroître nos moyens de fonctionnement ; c’est la raison pour laquelle le tarif des adhésions a été augmenté : 30 euros pour les adhérents qui veulent suivre nos activités ; 90 euros pour ceux qui veulent s’impliquer de façon plus profonde, avec accès aux résultats de nos travaux, participation aux groupes de travail, etc…).

Nos activités pour 2012 vont concerner :

1-    La poursuite de nos activités engagées en 2011 

  • newsletters mensuelles, lancement de groupes de travail
  • travaux de groupe
  • poursuite de la traduction et des éditions de Gunter Pauli,
  • préparation et organisation des « Rencontres de l’innovation citoyenne », qui se tiendront probablement les 13 et 14 novembre 2012 à Paris.

2 – Le lancement d’activités nouvelles telles que :

  • La rédaction des Actes des Rencontres de l’Innovation Citoyenne 2012 (fin Mars) et montage de films tournés durant ces rencontres.
  • Tenue d’un Stand ICDD lors des salons professionnels, pour faire mieux connaître nos activités et susciter de nouvelles adhésions (fin Mars : Salon Produrable),
  • Organisation de visites de terrain (au Chênelet dans le Nord, chez Paprec en région parisienne…)
  • Etudes de cas relevant de « l’Economie bleue à la française »
  • Et animation de notre site collaboratif icdd.mytinkuy.com (nous animerons également un groupe de travail ICDD sur LinkedIn, lancé par Jean-François Bau).

Développement de nos partenariats

ICDD ne travaille pas seul : nous avons été, au cours du mois de février, en relation étroite avec :

–       Le Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, notamment avec la Direction Prospective et Stratégie qui nous intègre dans l’un de ses groupes de travail permanent.

–       Les étudiants de la Lpro PIDDI (Développement de la démarche d’innovation et DD) de l’IUT Epinal-Hubert Curien, qui ont organisé dans le cadre d’une grande manifestation Lorraine autour de l’Innovation responsable, une conférence sur le thème « La confiance : un levier pour l’innovation ». ICDD (représenté par trois de ces membres) était partenaire de cet évènement qui fut notamment l’occasion d’écouter Guy R. Cloutier nous présenter « Bâtir la confiance pour un développement humain durable ». Pour en savoir un peu plus sur cette belle journée : http://www.innovation-responsable.fr/ et bientôt les rapports d’étonnement des DUT QLIO sur le blog des étudiants PIDDI : http://lppiddi.canalblog.com/ .

–       Le Salon Produrable, et les Editions rue de l’Echiquier avec qui nous assurons le service « librairie » du salon, au Palais des Congrès.

–       Avec le C.J.D., qui organise fin mars ses journées sur l’Innovation (http://www.etatsgenerauxdelinnovation.fr/)

–       Avec Futuribles, nous avons assisté à une présentation du programme « Négawatt (réussir la transition énergétique) » par Thierry Salomon, l’un de ses concepteurs (http://www.negawatt.org/livre-negawatt.php). Conclusion : la « transition énergétique » est parfaitement à notre portée… mais c’est essentiellement un problème de volonté et de changement de comportement.

–       Avec ZERI France : en concertation avec Gunter Pauli, nous avons participé activement à la création de ZERI France qui a pour objet principal de faire connaître les travaux de l’institut ZERI, de promouvoir « l’Economie Bleue », et de soutenir les projets de « l’Economie Bleue à la française ».

–       Avec Novancia, l’Ecole de la Chambre de Commerce de l’Ile de France, avec qui nous envisageons le développement de nos coopérations, grâce à Ann-Charlotte Teglborg.

–       Des contacts sont en cours pour faire connaître nos travaux auprès du Medef /Développement Durable (Mr Laviale)         ,

–       Nous avons pris contact avec le GERES (Groupe Energies Renouvelables Environnement et Solidarités) à Aubagne qui travaille sur l’innovation énergétique dans les pays émergents et développent des techniques appropriées d’économie d’énergie à partir des techniques locales qu’ils améliorent (plutôt que de transférer nos techniques, souvent trop coûteuses et non accessibles pour les budgets des familles locales. Leur grand succès : l’amélioration d’un système de cuisson au Cambodge, diffusé maintenant en millions d’exemplaires dans tout le pays. Le Géres fait par ailleurs la promotion de la solidarité énergétique en faisant la promotion du « CO2 Solidaire » que l’on présentera au Salon  Produrable. www.CO2solidaire.org

 

L’innovation citoyenne : un phénomène en plein développement

Le mois dernier, nous évoquions l’intérêt croissant dans notre société pour « l’innovation citoyenne », que nous déclinions sur trois dimensions : L’innovation managériale, l’innovation technologique, auxquelles nous avions ajouté cette dimension particulière : « l’innovation sur soi-même », car les comportements, les manières de voir, de penser et d’agir doivent également changer.

Pour l’innovation managériale, nous pouvions l’illustrer par la sortie de deux ouvrages remarquables, « Rebond », de Michel Meunier, Président du C.J.D. et « Développement Durable : l’avenir des PME », de Karin Boras, avec le concours de l’Afnor.

Pour  l’innovation technologique, nous évoquions les travaux de Gunter Pauli sur l’Economie Bleue (nous y reviendrons tout au long de cette année) et ceux de A. Goncuklian, créateur du site www.econov.eu.

Mais nous ne disions rien concernant la troisième dimension : « Innover sur soi-même » ! Une de nos lectrices attentives a pointé cette lacune, et nous l’en remercions ici même.

Cette troisième dimension est pour nous essentielle ; c’est peut-être une des caractéristiques de notre marque de fabrique « ICDD » : cela concerne  en fait ce que l’on entend par « être citoyen ». A quoi sert d’innover si cela aggrave les questions sociétales (quelles ressources pour nos enfants demain ? quel impact sur notre biosphère ?, sur l’air que nous respirons ?, quelles conséquences sur les fractures sociales ?,  etc…

Les innovations dont nous avons besoin en priorité, ce sont celles qui viennent répondre aux questions les plus urgentes de notre société aujourd’hui. C’est ce que nous entendons par innovations citoyennes « dans leur objet même ».

C’est vrai que cela implique de changer nos méthodes d’innovation, mais aussi de changer nos propres comportements.

Ce point a été abordé dans un premier temps par Hervé Chaigneaud-Dupuy lors des Rencontres de l’innovation citoyenne de novembre 2011, et sera repris et développé par Hervé Sérieyx lors de nos prochaines Rencontres en Novembre prochain.

D’ici là nous pouvons approfondir cette question de deux manières :

1)    En prenant connaissance du Pacte civique » proposé par un collectif de personnalités et d’associations  « indignées par les inégalités croissantes ».  Il a abouti à la formulation de 32 engagements proposés aux citoyens « pour  réinventer ensemble notre démocratie et construire un futur désirable pour tous ». Pour en savoir plus : http://www.pacte-civique.org/ (on peut découvrir et signer les 32 engagements proposés pour un « pacte civique qui nous paraît particulièrement bien opportun aujourd’hui).

2)    En suivant les travaux  de « Terre et Humanisme » et des « Colibris » (Pierre  Rabhi, Cyril Dion) qui organisent en avril prochain un Forum rassemblant plus de 150 organisations françaises à Aix-les Bains, le Week-end de Pâques sur le thème : « incarner l’utopie : le forum du réseau des réseaux ». 

« La crise de ce temps n’est pas due aux insuffisances matérielles. La logique, qui nous domine, nous gère et nous digère, est habile à faire diversion en accusant le manque de moyens. La crise est à débusquer en nous-même dans cette sorte de noyau intime qui détermine notre vision, notre relation aux autres et à la nature, les choix que nous faisons et les valeurs que nous servons » Pierre Rabhi

Pour en savoir plus, et éventuellement s’inscrire :

http://www.terre-du-ciel.fr/telechargements/site_forum_incarner_utopie2012.pdf

Bibliographie Ouvrages à noter :

Au-delà de la crise financière, Nouvelles valeurs, nouvelles richesseschez L’Harmattan, coll. Prospective, 20112 ; 16 pages, 23 euros, sous la dir. de Carine Dartiguepeyrou

« Dans des temps de tromperie généralisée, le seul fait de dire la vérité est un acte révolutionnaire », disait George Orwell. Ce livre est né du sentiment qu’il est important de rétablir une certaine éthique sur un sujet aussi complexe que celui de la crise financière pour ne pas sombrer dans le défaitisme, l’indifférence ou la violence. Il est important qu’en tant que citoyens, nous puissions mieux comprendre ce qui se passe, avoir des clés et des solutions, nous faire notre propre opinion et agir en conséquence.

 Ce livre débute par un questionnement profond sur nos valeurs, notre rapport civilisationnel à la richesse et nos différentes représentations culturelles. Il aboutit à la nécessité de réinvention monétaire après avoir passé en revue différents indicateurs de richesses, systèmes comptables et de reporting sans oublier les démarches d’intelligences collectives. 

Dans les revues : 

Dans interdépendances (revue du Groupe SOS) : à lire le parcours exemplaire de Millet, une entreprise de portes et fenêtres dans les Deux-Sèvres, ainsi que le parcours étonnant de deux ingénieurs arts-et métiers partis en Normandie faire de la biométhanisation (HYES, pour Hybrid Energies et Ecosystèmes), et qui développent aujourd’hui un projet global d’écosystème de pays d’Auge « Ecopya », bel exemple d’économie circulaire « où chaque activité doit apporter et utiliser quelque chose lié à l’activité voisine ». Prix Synergia des entreprises de l’innovation, et prix jeune « économie sociale et solidaire ». 

Dans Courrier International du 23 au 29 février, nous apprenons que c’est une ONG française (Solidarités International) qui est à la pointe de la diffusion des techniques « d’agriculture urbaine » dans les quartiers pauvres des villes d’Afrique. Exemple : près de Nairobi, au Kenya. A noter que l’agriculture urbaine, qui permettra aux villes de demain d’assurer leur sécurité alimentaire, est une spécificité asiatique, pratiquée par 800 millions d’individus, et qui fournit déjà 15 à 20% de la production mondiale de nourriture. Ce type d’agriculture est un autre champ largement ouvert à l’innovation, et il est probable que nous présenterons en novembre prochain un exemple d’innovation citoyenne remarquable dans ce domaine très particulier.

SOLIDARITES INTERNATIONAL au salon de l’agriculture !

Venez découvrir la solution innovante des ‘sacs potagers’ mise et place dans les bidonvilles de Nairobi et Port au Prince http://www.solidarites.org 

Innovation

Pour cette rubrique, nous vous proposons de vous reporter au site d’Alex Goncuklian : www.Econov.eu,  et de prendre connaissance de la Newsletter de Mars déjà parue. 

Par ailleurs, ne pas hésiter à se rendre sur le site www.ecofrugalproject.org  de notre ami Philippe Green. Ses dernières fiches :

–       comment être écologique et économique avec Bébé (fiche recommandée à toutes les jeunes mamans et à tous les jeunes et moins jeunes papas !) ?

–       Acheter d’occasion, plutôt que d’acheter toujours du neuf !

–       Nourrir les animaux domestiques 

Agenda 

Ce mercredi 7 mars, journée d’information du Médef sur le développement durable

12 – 17 Mars, à Marseille : 6ème Forum Mondial de l’Eau

Les  28 et 29 mars : Le Salon Produrable , au Palais des Congrès, où ICDD aura un stand « ressources et documentation » partagé avec l’éditeur  Rue de l’Echiquier

Ce même 29 mars, Etats Généraux de l’innovation organisés par le C.J.D. pour ses membres, avec une intervention de Muriel Garcia (présidente d’Innov’acteurs) sur l’innovation participative (http://www.negawatt.org/livre-negawatt.php).

7, 8 et 9 avril, forum « incarner l’utopie », avec le réseau des réseaux, présidé par Pierre Rabhi, à Aix les Bains. 

Journée Portes Ouvertes au Chênelet (Pas de Calais) 

Organisation d’une journée portes ouvertes au Chênelet pour approfondir ensemble  l’écosystème proposé par François Marty, inventeur des maisons HQE pour reloger des familles habitant des logements insalubres (dans le prolongement de son intervention aux Rencontres de  l’Innovation Citoyenne).

Inscriptions en  nombre limité. Dates proposées : le mardi 3, le mercredi 4, le mardi 10 ou le mercredi 11 avril.

C’est à Landrethun-le Nord, entre Boulogne et Calais. Rendez-vous sur place à 10 heures ; un covoiturage départ de Paris sera organisé ; la participation aux frais sera à prix coûtant.

Merci de s’inscrire en précisant les dates préférées d’ici le 12 mars : la date choisie sera celle qui sera retenue par le plus grand nombre de participants.

Inscriptions auprès de A. Héron : a.heron.icdd@gmail.com

Rejoignez-nous !! 

Si nos travaux vous intéressent, n’hésitez pas à nous rejoindre au cas où vous n’auriez pas encore souscrit à l’adhésion 2012 :

10 euros pour étudiants et demandeurs d’emploi

30 euros pour l’adhésion normale 2012

90 euros pour l’adhésion en tant que « membre actif  2012», participant à nos travaux et bénéficiant des résultats de nos études.

Chèque à libeller et à adresser à « association ICDD » chez Aérial, 16 Avenue de la Grande Armée, 75017. Paris.

Pour ICDD

Antoine Héron, 5 mars 2012

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :